Dans la leçon d’art de la table, il existe quelques directives concernant les verres et le service, mais dans cet article, nous allons découvrir les verres dans le monde du cocktail.

Le choix du cocktail pour son apparence

Une boisson peut tenter les buveurs s’il est bien présentable dans un verre bien propre tout d’abord. Puisqu’on parle d’une matière liquide, le cocktail suit la forme du verre, c’est pour cela que le choix du verre a son importance. Il y a donc de l’esthétique dans le service d’un cocktail en général. À part sa forme, son gabarit entre aussi en jeu. Et enfin, le taux ou la consistance de l’alcool conçu dans le mélange.

Le cocktail dans son verre

Pour la forme, dans un point de vue classique, le cocktail se sert dans un verre à pied, avec la petite tranche de citron bien collé au bord de la surface du verre ajouté par la pipette, on l’appelle le verre pour le Martini. C’est un peu pareil comme le verre de Margarita, mais la forme du pied est différente. Et bien évidemment, très différent du verre qui ressemble à la fleur de tulipe, servie pour boire du cocktail également.

Si le mélange comporte plus d’alcool que du jus naturel, il est préférable de servir le cocktail dans un verre de petit gabarit, ce qui serait le contraire pour un cocktail rafraîchissant, plus sucré et moins alcoolisé. 

Maintenant quand le cocktail est glacé ou congelé, donc pris comme une boisson rafraîchissante, on le servira dans ce verre de rocks. 

Le cocktail très pris aux États-Unis est servi dans un verre nommé tumbler, un verre dont sa base est bien carrée avec toute sorte de motifs très attrayants.

Le verre highball est plus large et plus long que le modèle tumbler, la raison est de pouvoir y insérer plus de glaçons, car le mélange est plus alcoolisé.

Sans oublier les verres de Tiki, un peu comme un mug avec des motifs à votre choix et le petit papillon comme décoration.